Parution de « Vers une pédagogie critique existentielle »

Publié le

En 2011, peu après la soutenance de thèse de Roberto Espejo, j’ai eu un réel plaisir à lire son travail.

  • Tout d’abord par la richesse de celui-ci et tout ce qu’il peut nous apprendre ou nous faire redécouvrir.
  • Ensuite par la découverte de Paul Goodman, « penseur de l’éducation » et un des fondateurs de la Gestalt-thérapie, dont il m’avait parlé à différentes reprises.

  • Ensuite par le contenu pédagogique de son travail. A la lecture de ce dernier, j’ai ressenti la même chose qu’à la lecture de La pédagogie de l’autonomie de Paolo Freire (malheureusement épuisé et qui mériterait d'être réédité). C’est-à-dire un ouvrage que je considère comme pédagogiquement riche et à mettre entre toutes les mains d’enseignants et de formateurs. En un mot : un essentiel pédagogique.

Alors, sa sortie chez L’Harmattan sous le titre : Vers une pédagogie critique existentielle. Autour des idées pédagogiques de Paul Goodman, est selon moi un événement, même s’il passera complètement inaperçu comme beaucoup de travaux de thèses lorsqu’ils sont édités.

 EspejoCouv

Je n’arriverai pas à en parler aussi bien qu’Anne-Marie Drouin-Hans l’a fait dans la préface. Alors, afin de vous donnez envie de découvrir cet ouvrage qui j’espère fera son apparition dans les bibliothèques universitaires et municipales, voici le texte de la préface.

EspejoPreface1

 

 EspejoPreface2

Vers une pédagogie existentielle. Autour des idées pédagogiques de Paul Goodman, Roberto Espejo, L'Harmattan, 2012.

Publié dans Evénements

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article